Pensées

Rechercher une pensée

Abonnements

Pensée du samedi 6 août 2011

Privations - conditions pour alimenter en nous la vie de l’esprit

La facilité, le confort, l’abondance matérielle auxquels aspirent tellement les humains sont souvent incompatibles avec la véritable vie spirituelle. Quand on a tout le nécessaire, et même parfois le superflu, on ne fait aucun effort, on se laisse aller et sans le savoir on s’oppose à la vie intense de l’esprit en soi. C’est pourquoi, si le Ciel nous soumet à certaines privations, ce n’est pas par cruauté mais pour nous pousser à développer la patience, la force de caractère, le besoin de nous dépasser. Celui qui est tranquille, qui a sous la main tout ce dont il a besoin, est évidemment très content. Mais il se laisse aller, il devient paresseux et cette paresse entraîne en lui l’accumulation de matériaux inutiles qui se putréfient et que rien ne peut éliminer : il n’est plus irrigué par ce courant intense que seule l’activité de l’esprit est capable d’entretenir dans son organisme. Alors, cessez de vous révolter contre certaines privations que la destinée peut vous imposer. Au contraire, accueillez-les avec reconnaissance, car ce sont les meilleures conditions pour apprendre à alimenter en vous la vie intense de l’esprit.

Omraam Mikhaël Aïvanhov