« Pourquoi les alchimistes décrivent-ils la transformation de la matière du Grand Œuvre comme une succession de couleurs ? Parce qu’ils ont observé cette succession dans la vie végétale. Regardez les arbres fruitiers : à quelques nuances près, car la nature est riche de différences, ils passent par une série de couleurs et toujours dans le même ordre. Pendant l’hiver, les arbres sont noirs et nus. Au printemps, ils deviennent blancs avec les fleurs et verts avec les feuilles. Puis arrive l’été : les fruits en mûrissant deviennent jaunes et rouges ; et quand l’automne approche, c’est le feuillage qui devient rouge et or. Avec le rouge et l’or, le processus est terminé, c’est la fin du cycle comme dans l’œuvre alchimique. À l’image de la végétation, l’être humain doit traverser intérieurement toutes les phases de l’œuvre alchimique. Il meurt, puis il renaît. Et il renaît avec des vertus et des pouvoirs nouveaux : des couleurs nouvelles. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov


Extrait vidéo d’Omraam Mikhaël Aïvanhov :

EXTRAIT VIDÉO






Vous aimeriez lire davantage sur le feu et la transformation ?


Le travail alchimique ou la quête de la perfection L'alchimie spirituelle Les révélations du feu et de l'eau Déposer des empreintes de lumière



| Le yoga du soleil | Le printemps dans notre vie intérieure | 2017 | 2016 |